Parmi les différentes formes que peuvent prendre ces Conseils ou autres comités de quartier, il faut noter les quelques particularités des Conseils de Montigny :

  • Les conseillers sont élus. C'est le commencement de la démocratie. On y adjoint par nomination des acteurs du quartier, comme des Directeurs d'école ou Présidents d'associations. Les conseillers municipaux de la majorité et de la minorité sont membres de droit du Conseil de Quartier où ils résident.
  • La présidence des Conseils de Quartiers est confiée aux élus municipaux, permettant ainsi une plus grande efficacité lorsque les dossiers arrivent à la municipalité. Pour respecter la pluralité et maintenir l'indépendance par rapport au Conseil Municipal, chaque Vice Président est par principe élu par les conseillers de quartiers parmi les non élus municipaux.
  • Les débats ne sont pas publics, mais les Conseils, sous la responsabilité de leur Président, ont loisir d'inviter qui ils souhaitent.
  • Les débats ne sont pas politiciens. La notion de parti ou de couleur politique n'y a pas cours, pas plus que la nationalité, la confession ou l'origine.
  • Les Conseils ont un budget de fonctionnement nécessaire à leur activité, mais le budget d'investissement reste celui de la ville. En fait, chaque projet d'un Conseil de Quartier devient un projet municipal et est traité comme tel au niveau décisionnel et financier.
  • Les Conseils de Quartiers s'appuient sur une structure administrative servant d'interface avec les services municipaux et facilitant le travail des Conseils et des services.